Les bioniques # 1020


Équipe : Les bioniques
Classe : 3e et 4e, 2e cycle
École : Immaculée-Conception, Rouyn-Noranda
Enseignant(e) : Murielle Martel


Avis aux lecteurs




Observation:
 

En  classe, nous avons réalisé u n projet de "démolition " de quelques appareils électroniques qui nous a amené à nous  poser plein de questions sur l'intelligence des machines et sur leur utilité dans nos vies.

En voici quelques-unes:

  • Que savons-nous des robots ?

  • Quelle est l'image que nous nous en faisons ?

  • En quoi nous sont-ils utiles ?

  • Quels sont  les métiers reliés à la robotique ?

  • Comment fonctionne le robot "Spririt" qui est en train d'explorer la planète Mars ?

Notre enseignante Murielle nous a alors proposé des lectures, des sites Web qui pouvaient répondre à nos questions.  Nous avons eu aussi beaucoup de bonnes discussions. Nous avons découvert que les robots n'étaient pas nécessairement ce que nous pensions, c'est à dire des espèces d'humains en métal...Nous avons donc observé plusieurs exemples de robots dans notre environnement : (un four à micro-ondes, un ordinateur, un satellite, une vidéo, une minuterie, des feux de ciculation, un aspirateur, etc.)

L'enseignante explique aux enfants les rudiments d'un système robotisé ( aspirateur).

Alors, on a eu l'idée de fabriquer nous-mêmes un robot ! Serions -nous capables ? Avons-nous le matériel qu'il faut ? Est-ce qu'on pourra le faire bouger, pousser, rouler, s'arrêter ?

Quel défi !

Notre enseignante nous a alors parlé d'un ensemble de blocs Lego et d'un logiciel qu'on pourrait utiliser pour faire des systèmes robotisés.  Nous avons donc fait une demande pour pouvoir acheter des ensembles.

Nous les avons reçus juste après Noël et alors, nous avons commencé à nous pratiquer. Il y avait plein de choses à apprendre avant de commencer à construire nos propres robots:

  • les éléments de l'ensemble et leurs fonctions ( exemple: la brique RCX ) ,

  • le fonctionnement du logiciel Robolab ,

  • la manipulation des pièces Lego ,

  • des méthodes de travail efficaces ( surtout pour le matériel ) ,

  • la travail en équipe ( nos rôles ) ,l'entraide et la coopération,

  • la tolérance quand on ne sait pas quoi faire ,

  • la persévérance quand ça fonctionnait mal.

Nous avons dû lire, poser des questions, faire des recherches dans les guides, contacter des personnes compétentes...et surtout accepter de ne pas tout savoir et tout faire la première journée !

Après avoir passé plusieurs périodes au laboratoire informatique de notre école, nous étions maintenant prêts à relever un défi :

Voici celui que nous avons choisi:

Construire un engin robotisé qui doit être programmé pour parcourir une distance de 5 mètres et s’arrêter le plus près possible du centre d’une cible posée par terre.

Nous avions quelques règles à respecter:

  1. Le robot doit partir complètement en arrière de la ligne de départ
  2. Une fois le robot parti, il ne doit pas s’arrêter
  3. Chaque équipe a 3 essais pour réussir le défi, le meilleur sera conservé




Hypothèse:
 

Nous construisons un premier engin robotisé avec des chenilles et nous le programmons à l'aide du logiciel Robolab ( Pilot 4 ).

Nous décidons de  programmer  les moteurs à puissance maximale et pour une durée de 5 secondes.

Prototype de la première expérience.




    Expérimentation:
 
Matériel utilisé
 

Le matériel utilisé:

  • le logiciel Robolab ( version française)
  • le guide de prise en main Robolab
  • 1 ensemble de compétition Robolab de Lego

   La pochette du logiciel Robolab.

 

 
Protocole utilisé
 
  1. Nous avons construit un robot avec des chenilles.
  2. Nous l'avons programmé à puissance maximale pendant 5 secondes.
  3. Nous l'avons essayé par terre dans le corridor de l'école.

Essai dans le corridor de l'école.




Résultats:
 

Victoire ! Nous avons été très chanceux car notre engin s'est immobilisé tout près du centre de la cible à son premier essai ! Mais les autres équipes ont dû faire quelques tentatives et des modifications à leurs bolides avant d'y arriver. Certains ont essayé avec des roues de différentes grosseurs à l'avant et à l'arrière. Une équipe a dû mettre un capteur de lumière pour que leur engin s'immobilise sur le cercle noir de la cible.

Nous avons constaté  qu'il faut essayer et noter ce qui va bien pour pouvoir le refaire.




Conclusion:
 

Nous vous suggérons de mettre de groses roues cramponnées à l'arrière et de petites roues à l'avant, il y a plus de force à l'arrière.

S i on avait à recommencer, nous aimerions ajouter un défi supplémentaire ( exemple : contourner des obstacles ). Un jour, nous aimerions aussi construire un robot articulé.

Nous vous conseillons de faire ce genre de projet parce que ça augmente nos compétences en sciences, ça développe l'intelligence, le travail d'équipe, la persévérance et la débrouillardise. En fait, ce projet nous a permis de développer des qualités insoupçonnées.

David, William, Noémie et Maxime




Bibliographie:
 

Sites Web:

Volumes:

  • Les robots familiers:  Auteurs:  John Kelly, David Burnie Obin, Édition Bayard
  • Le zoo des robots:     Auteurs:  John Kelly, Philip Whitfield et Obin, Édition Bayard.

Article de journal:

La sonde Spirit a réussi son atterrissage sur la Planète rouge, journal le Monde 4 janvier 2004.