Les plantes et leurs besoins # 258


Équipe : Les génies en herbe
Classe : 302, 2e cycle
École : St-Étienne, Drummondville
Enseignant(e) : Julie Lampron


Avis aux lecteurs




Observation:
 

Comme nous étions à travailler le thème des végétaux en sciences, les élèves se posaient différentes questions sur ces derniers. Entre autre, ils ont fait la remarque que les plantes poussaient différemment  les unes des autres.  Un élève faisait même le commentaire qu'une plante était morte dernièrement à la maison.  Nous nous sommes alors demandé pourquoi les plantes poussent toutes de façons assez distinctes.




Hypothèse:
 

Nous avons beaucoup discuté en classe pour en arriver à émettre des hypothèses face à notre expérimentation.  Les élèves ont mentionné que les plantes avaient besoin d'eau et de lumière pour bien pousser.  L'eau et le soleil, selon eux, apportent les vitamines nécessaires pour satisfaire aux besoins des plantes.

Les hypothèses des élèves quant à l'expérience proprement dite ont été les suivantes :

-  La graine de la section 1 poussera bien, car elle aura du soleil et de l'eau en quantité suffisante.

-  La graine de la section 2 poussera un peu moins bien puisque la lumière ne réussira pas aussi facilement à s'infiltrer dans la boîte.  Par contre, elle aura de l'eau, donc elle devrait pousser.

-  La graine de la section 3 poussera aussi bien que la graine de la section 1, car la lumière entrera par l'ouverture sur le côté.




    Expérimentation:
 
Matériel utilisé
 

Pour cette expérience, nous avons eu besoin d'un matériel assez diversifié, mais facile à se procurer ; une boîte à chaussures, du carton, 3 couvercles de plastique, des ciseaux, du ruban adhésif transparent, de la ouate, 3 graines à germinaison rapide (haricots) et une règle.

               Notre matériel

                  

 
Protocole utilisé
 

Pour réaliser cette expérience nous avons dû construire une boîte qui nous servirait à confirmer ou infirmer notre hypothèse.  Voici les étapes nécessaires que nous avons parcourues.

1.  Division de la boîte à chaussures en trois sections.                                                                   

          Section 1 :  Ouverture sur le dessus.

          Section 2 :  Milieu (aucune ouverture).

          Section 3 :  Ouverture sur le côté (dessus fermé).

2.  Nous avons déposé un couvercle de plastique dans chacune des sections et nous l'avons garni   de ouate.

3.  Nous avons placé une graine de haricot sur la ouate et nous l'avons humidifée avec de l'eau.  À tous les jours, les élèves devaient arroser leurs graines.

4.  Les boîtes ont été placées près d'une fenêtre et les élèves allaient observer à chaque jour ce qui se passait avec leurs graines.


                                                          Nos boîtes




Résultats:
 

Après une semaine, les haricots des trois sections avaient déjà commencé à pousser.  Pour la majorité des équipes, les résultats étaient assez similaires.  Par contre, pour d'autres, nous avons constaté que c'était différent sans doute dû à la fabrication de la boîte qui était différente (ouverture et fermeture des sections) et à la position de cette dernière par rapport au soleil.  Aussi, la quantité d'eau donnée aux graines a influencé beaucoup.  En réalité, la trop grande quantité d'eau a fait moisir la graine alors que le manque d'eau l'a fait sécher.

Après 3 semaines d'expérimentation, les résultats obtenus ont été assez concluants.  Pour ce qui est de la graine de la section 1, elle poussait très bien en direction de l'ouverture du haut de la boîte et elle était de couleur verte.  La graine de la section 3, pour sa part, poussait bien aussi, mais elle cherchait à se courber vers la fente située sur le côté de la boîte et elle était légèrement colorée verte. Quant à elle, la graine de la section 2 a tout de même poussé, mais très peu et elle était plutôt de couleur jaune.




Conclusion:
 

Pour conclure notre expérimentation, nous avons cherché à comprendre les résultats observés lors de la dernière étape de l'éxpérience.  Après discussion, les élèves ont affirmé que les plantes des sections 1 et 3 avaient bien poussé puisqu'elles avaient suffisamment d'eau et de soleil pour pousser.  Quant à la graine de la section 2, les élèves ont facilement conclu que le manque de lumière a été un facteur dans la mauvaise croissance de la pousse.

Ce qui a été très intéressant de découvrir tous ensemble, c'est que la différence des soins apportés aux plantes dans cette expérience a fait toute la différence.  Certains ont avoué qu'ils n'ont pas arrosé leurs graines à tous les jours alors que d'autres ont remarqué que la quantité d'eau donnée aux plantes étaient beaucoup trop abondante ce qui a provoqué la moisissure de la graine.  Il a été aussi intéressant de découvrir que les plantes cherchent à satisfaire leur besoin de lumière en poussant en direction de cette dernière comme dans le cas de la graine de la section 3.  Cette constatation explique, selon eux, pourquoi certaines plantes ou certains arbres sont courbés. 

Finalement, les élèves ont confirmé en majeure partie leur hypothèse de départ alors que d'autres ont changé leur perception.  Tous ont semblé fiers de leurs apprentissages et se disent maintenant prêts à s'occuper de façon adéquate d'une plante tant qu'ils ont du soleil et de l'eau en quantité suffisante à leur offrir.




Bibliographie:
 

Roy, Alain. L'ODYSSEY de la science et de la technologie , 2e cycle, 3e année, Les éditions CEC Inc., 2001.