Entre Sel et Terre # 518


Équipe : Les Génies salés
Classe : 504, 3e cycle
École : St-Charles, St-Charles-de-Drummond
Enseignant(e) : Pierre Lemaire


Avis aux lecteurs




Observation:
 

Tout le monde sait que le sel est présent dans l'eau de la mer, dans le sol, dans beaucoup d'aliments, et aussi dans une multitude d'éléments présents sur notre belle planète bleue.  Le sel, ça donne soif...  Nous, en cinquième année, voudrions être capables d'être approvisionnés en sel et d'étancher notre soif sans jamais manquer d'eau.  Est-ce possible? Comment faire?

1- Tout d'abord, nous tenterons de démontrer que sans sel (dans l'eau) , la vie pour certaines populations de la Terre serait plus belle que jamais.

 2- Ensuite nous démontrerons que sans le sel (dans le corps humain) , la qualité de vie des êtres vivants serait grandement perturbée.   

IMPORTANT: L'eau est essentielle à la vie.  On appelle notre Terre, la "Planète Bleue ", ce n'est pas pour rien!  Le sel aussi est essentiel à la vie.  Que ferait-on sans sel dans nos succulentes poutines?...




Hypothèse:
 

Hypothèse #1:   Serait-il possible d'enlever le sel contenu dans l'eau de la mer pour transformer une partie de cette eau salée en une eau potable? 

Les populations ayant des problèmes d'approvisionnement en eau potable verraient leur qualité de vie grandement améliorée

Hypothèse #2On sait que  le sel est composé d'éléments différents (Chlore et Sodium).  Qu'arriverait-il si nos os venaient à manquer de Calcium , un des dérivés du sel?




    Expérimentation:
 
Matériel utilisé
 

Expérience #1: Pour enlever le sel contenu dans l'eau de mer, nous avons utilisé:

De l'eau de mer directement de la Floride, un petit poêle électrique, un chaudron, un cylindre gradué, un grand sac de plastique, un cuillère à thé, un microscope, une balance et divers instruments relatifs à la sécurité.    

Expérience #2: Pour la décalcification des os de poulet, nous avons utilisé un litre de vinaigre pur, deux contenants de verre, des os de poulet (Petits, Moyens et Gros).

      
Notre matériel

 
Protocole utilisé
 

Expérience 1:

Nous avons fait bouillir 200 millilitres d'eau de mer dans un chaudron durant 20 minutes environ.  Durant l'évaporation, nous avons mis un sac en plastique au-dessus du chaudron pour récupérer la vapeur qui montait dans le sac.  Cette vapeur se transformait en eau, goutte par goutte sur les parrois du sac.  Ce fut une opération délicate à cause de la chaleur qui montait du chaudron et aussi de la récupération des gouttes d'eau dans le sac.  

Expérience 2:

Nous avons placé des os de poulet de différentes grandeurs dans du vinaigre pour que s'effectue une décalcification.  C'est-à-dire, enlever le calcium (dérivé du sel) contenu dans les os.  

Les os ont baigné dans le vinaigre durant huit jours. À la troisième journée, le vinaigre a été remplacé à neuf et par la suite, les os ont continué à subir les effets du vinaigre durant encore cinq jours.



Autres expériences:

Nous avons aussi effectué des expérimentations complémentaires qui ne font pas partie des deux hypothèses ci-haut mentionnées..  Cependant, ces manipulations nous ont été utiles pour comprendre encore plus certains phénomènes jusqu'alors inconnus de nous tous. 

* Une équipe a aussi tenté de filtrer l'eau de mer avec des filtres différents (Tamis, filtre à café, pièce de tissus).

* D'autres équipes ont observé au microscope les résidus du sel de mer récupéré et l'eau salée.  Certains aussi ont goûté à l'eau évaporée et au sel récupéré.



Autres expériences

Nous avons aussi procédé à la transformation de l'eau en glace avec de l'eau de mer, de l'eau potable, de l'eau salée par nous et de la boisson gazeuse (7up).

                 




Résultats:
 

Expérience 1:  Après l'évaporation de l'eau de mer, il est resté environ une cuillère à thé de sel que nous avons du râcler dans le fond du chaudron.  L'aspect du sel récupéré n'était pas le même que le sel de table.  Il avait un aspect poudreux et granuleux en même temps.  Sa couleur était d'un blanc un peu jaunâtre, plus foncée que du vrai sel et le goût est moins prononcé que le sel de nos succulentes poutines.

 Sel de mer      Sel de table     

Après l'évaporation de l'eau de mer, la quantité d'eau récupérée goutte à goutte était minime. Avec deux cents millilitres d'eau, à peine 5 millilitres ont été récupérés.  À peine une cuillère à thé; pas de quoi désaltérer une population assoiffée ou encore aider à faire passer quelques bouchées de notre bonne poutine.


Expérience 2:  Les os trempés dans le vinaigre ont subi une transformation surprenante.  Ils sont devenus mous comme du caoutchouc, tout en gardant la même teinte qu'au départ.  Les petits os pouvaient se plier très facilement jusqu'à ce que les extrémités se touchent tandis que les plus gros avaient ramolli aux extrémités et un peu moins au centre.  Nous pouvions même le sentir au toucher lorsque nous les pressions avec nos doigts..    

  Os avant,        Os après décalcification  

  Os avant          Os après décalcification  


Autres expériences:

Nous avons ausi comparé le temps de congélation de quatre liquides à une température de -24 degrés Celcius, à une fréquence de vingt minutes, durant 90 minutes.  Nos observations nous amènent à conclure que l'eau de mer gèle moins rapidement que les autres liquides et que l'eau potable est la première à subir les transformations dues au froid.  




Conclusion:
 

A) SEL ET EAU DE MER :  Finalement , nous sommes arrivés à la conclusion que l'eau de mer peut être séparée du sel qu'elle contient .  Cependant notre idée de transformer l'eau de mer en eau potable n'était pas réalisable efficacement à cause des faibles quantités d'eau récupérée

En utilisant des méthodes de récupération plus efficaces lors de l'évaporation de l'eau salée, pourrions-nous un jour envisager d'autres projets pour aider ces pays en manquent d'eau?  Peut-être...  Par contre, avec le sel qui est facilement récupérable, il y aurait toujours la possibilité de démarrer une entreprise qui vendrait du sel aux amateurs de délicieuses poutines...


B) SEL ET CALCIUM :  Nous disions au début que le sel et ses dérivés sont extrêmement importants pour la santé des êtres vivants.  Nous avons démontré avec des os que le calcium servait à les rendre durs .  Les os sont constitués de 65 à 70% de sels minéraux et leur dureté est due aux composants minéraux (Encarta).  En diminuant la quantité de calcium dans les os, le travail de supporter notre corps et de lui demander des efforts physiques importants devient difficile, presque irréalisable.

Donc, le sel est nécessaire aux humains et aux êtres vivants aussi.  Les plantes, les animaux, et le sol ont besoin de sels minéraux pour leur équilibre .




Bibliographie:
 

CD Scientifix         ///         Encarta: Calcium / Décalcification.        ///        Google: Calcium 

www.prelude.com            ///          www.windsorsalt.com            

 Chlorure de Sodium: www.mrn.gouv.qc.mines/quebec-minier-substances-sel.jsp