Aïe, ma langue est collée! # 671


Équipe : énergie
Classe : 201, 1er cycle
École : St-Bonaventure, St-Bonaventure
Enseignant(e) : Lisanne Pépin


Avis aux lecteurs




Observation:
 

À l’école, un ami a mis sa langue sur la clôture de métal et elle est restée collée. D’où vient la question : "Pourquoi notre langue colle-t-elle sur le métal?

Nous allons faire une expérience avec un morceau de métal très froid et différents matériaux. Nous allons voir ce qui va arriver.




Hypothèse:
 

Voici les différentes hypothèses que les élèves ont émises suite à la présentation de l'expérience que nous allons faire:

- Je pense que certains matériaux vont coller au morceau de métal froid.

- La serviette sèche ne collera pas au morceau de métal froid.

- La serviette mouillée va coller au morceau de métal froid.

- Le morceau de bois va coller au morceau de métal froid.

- Le morceau de bois ne collera pas au morceau de métal froid.

- Le doigt sec de l'enseignante ne collera pas au morceau de métal froid.

- Le doigt mouillé de l'enseignante restera collé au morceau de métal froid.




    Expérimentation:
 
Matériel utilisé
 
  • un morceau de métal froid 
  • un morceau de tissu en coton
  • un morceau de tissu en coton mouillé            
  • un morceau de bois
  • le doigt de l'enseignante
  • un peu d’eau tiède

Voici le matériel qui a été utilisé pour réaliser notre expérience.                   

 
Protocole utilisé
 

À tour de rôle, nous allons mettre les différents matériaux sur le morceau de métal à l'extérieur pour voir ce qui va se passer.

Par la suite, nous essaierons avec un doigt sec de l'enseignante sur le morceau de métal.

Pour terminer, nous mouillerons le doigt de l'enseignante pour voir ce qui va se passer. 

(Nous utiliserons de l’eau tiède pour décoller la peau si elle reste collée au morceau de métal).

Nous essayons le linge sec sur le morceau de métal froid.

Nous essayons le linge mouillé sur le morceau de métal froid.

Nous essayons le morceau de bois sur le morceau de métal froid.

Nous essayons à tour de rôle le doigt sec et le doigt mouillé de l'enseignante.




Résultats:
 

Certains matériaux ont collé au métal.

La linge sec n'a pas collé au morceau de métal froid.

La linge mouillé a collé au morceau de métal froid.

Le morceau de bois n'a pas collé au morceau de métal froid.

Le doigt sec de l'enseignante n'a pas collé au morceau de métal froid.

Le doigt mouillé a un peu collé au morceau de métal froid. 


Le linge sec n'a pas collé au morceau de métal froid.

Le linge mouillé a collé au morceau de métal froid.

Le morceau de bois n'a pas collé au morceau de métal froid.

Le doigt sec de l'enseignante n'a pas collé au morceau de métal froid.

Le doigt de l'enseignante a légèrement collé au morceau de métal froid. Cependant, nous n'avons pas eu besoin d'eau tiède pour le décoller.




Conclusion:
 

Après avoir pris connaissance des informations prises sur le site "Les Débrouillards" nous savons maintenant que c’est l’eau qui est sur la peau ou les objets qui gèle. Cette glace fait tenir la peau ou les objets au métal jusqu’à ce que l’on vide un peu d’eau tiède pour faire fondre cette glace et séparer les deux parties. De l’eau chaude séparerait aussi les deux parties mais de cette façon on pourrait brûler notre peau.

Pour ce qui est de la langue, elle est évidemment toujours mouillée et elle est pleine de petites crevasses remplies de salive, ce qui fait qu’elle gèle plus solidement. Il ne faut surtout pas tirer car elle est beaucoup plus sensible que nos doigts et ça pourrait faire très mal. La meilleure solution est de verser un liquide tiède comme de l’eau, du jus ou autre pour faire fondre cette glace salivaire!!!




Bibliographie:
 

Le site internet : http://www.cybersciences-junior.org/questions/q3035.asp