Ça change ou ça ne change pas? # 710


Équipe : Pomme
Classe : 001, préscolaire
École : Saint-Félix, St-Félix de Kingsey
Enseignant(e) : Colette Beauchemin


Avis aux lecteurs




Observation:
 
Durant le thème de la pomme d'automne, nous avons observé un phénomène étonnant lors de la collation.  Un ami de la classe était désolé de constater que ces moitiés de pomme étaient brunies.  Il a voulu les jeter à la poubelle lorsqu'un questionnement est survenu: "Comment se fait-il Colette que mes moitiés de pomme soient pourrites?" Ce commentaire nous a lancés sur la voie de l'expérimentation.




Hypothèse:
 
  • Certains enfants croient que sa couleur brune est occasionnée par le fait qu'elle est vieillie donc non comestible.
  • D'autres élèves pensent qu'elle a été en contact avec des mains malpropres.
  • Un autre plus futé croit que la pomme a été en contact avec l'air.



    Expérimentation:
 
Matériel utilisé
 

Le matériel que nous avons utilisé est:

  • assiettes d'aluminium
  • différentes substances telles le vinaigre, le sel, le sucre, le citron et l'air ambiant.
  • pommes

 
Protocole utilisé
 
  1. Disposer six assiettes d'aluminium sur une table.
  2. Placer à l'intérieur de chacune d'elles une moitié de pomme.
  3. Identifier chaque assiette au nom du produit qui sera soupoudré sur la moitié de la pomme.
  4. Estimer les résultats possibles pour chaque assiette en inscrivant le nombre d'éléves qui pensent que la pomme restera blanche et le nombre d'élèves qui croient qu'elle changera de couleur.
  5. Laisser reposer le tout environ quelques heures.
  6. Constater les transformations et concluer.


Disposition des assiettes




Résultats:
 

Les pommes qui ont été en contact avec du sel, du citron et du sucre n'ont pas changé de couleur.
Voici la compilation des élèves qui avaient raison d'affirmer que la pomme resterait blanche au contact de ces substances:


Sel:   sept amis
Citron:  huit élèves
Sucre:  onze élèves 

Les autres substances telles l'eau, le vinaigre et l'air ont modifié la couleur de la pomme.
Voici le nombre d'élèves qui l'avait prédit:

Eau:  quatre élèves
Air:    douze élèves
Vinaigre:   quatre élèves

                                                                                         
Les enfants portent leurs jugements




Conclusion:
 

Les enfants ont appris que l'eau, l'air et le vinaigre sont des substances qui font noircir les pommes. Par contre, on retient que le sucre, le citron et le sel protègent les pommes en les gardant blanches.

Alors, nous retenons que lorsque nous amènerons des pommes en collation et que si on les coupe, on devra les protéger contre les substances ci-haut mentionnées.

J'en ai profité pour informer les enfants sur l'effet de la mélanine sur les pommes, cette petite substance cachée qui réagit au contact de l'air ou d'autres ingrédients. Je leur explique que celle-ci est aussi présente dans notre corps et qu'elle affecte la couleur de notre peau.

Ce fût une expérimentation agréable pour les élèves et pour moi et on se demande si l'effet serait le même sur d'autres fruits!




Bibliographie:
 

Les mains à la science,Editions Science-Marie (Marie-Hélène Poulin),1993

Site consulté: http://www.lapomme.org/il-etait/racines.htm